Huit bouquins lus, la vingt-deuxième vague

mercredi 31 octobre 2018 :: perrick :: Livres :: aucun commentaire :: aucun trackback
  1. Des larmes sous la pluie de Rosa Montero
    Des replicants qui se suicident, des extra-terrestres qui fuient leur planète, une Terre où l’air est devenu payant et bien sûr une conspiration ! Tous les ingrédients pour retrouver de la SF, classique et sobre. Celle qui parle d’amour, de l’intérêt général, de l’amitié, de la cupidité et de la mesquinerie. Du machisme aussi. Bref de la vie de tous les jours, ou presque. livres.onpk.net
  2. Small Arcs of Lager Circles de Nora Bateson
    Nora Bateson a un grand-père célèbre, William, qui traduira en anglais Mendel et introduira le terme de génétique; son père a participé à la création de la cybernétique et fondera l’école de Palo Alto. Forte de ce patronyme, elle explore dans ce recueil hétéroclite (entre papiers universitaires, essais plus intimes et poèmes) des questions sous l’angle systémique : j’y ai retrouvé sa proposition d’appeler « symmathésie » tout système vivant et apprenant. J’y ai aussi découvert des notions fécondes - telle « warm data » qu’elle oppose à « big data »), des définitions originales - comme « zombie » : une personne qui ne pense pas par lui-même et veut contraindre les autres à lui ressembler - et des réponses à ce qui viendra après. Pour l’instant les 1% ont déjà posé leurs jalons et nous attend (ou pas) de l’autre côté. Eux se préparent à nous accueillir dans le monde qu’ils construisent dès à présent. La question de la préservation de l’existant pour les 99% nous oblige à nous concentrer sur les parties sans importance : Nora Bateson utilise la très belle image du bol de soupe qu’il ne faut pas renverser tout en l’amenant de la cuisine à la salle à manger. La concentration nécessaire à l’effort bloque toute tentative d’anticipation du repas. Le paradoxe voulant que ceux qui acceptent cet « effondrement » passe pour des oiseaux de mauvais augure alors qu’ils se déchargent des tensions et blocages du moment et préparent l’atterrissage le plus souhaitable. livres.onpk.net
  3. Le serment des barbares de Boualem Sansal
    L’Algérie est sortie de mon univers avec l’Émir Abdelkader el-Djezairi quelque part dans un livre d’histoire de CE2 ; les années 1990 - quand elle s’est rappelée tristement à la France - n’auront pas suffi à la faire remonter dans mon esprit (je créchais à Londres, déclenchant à l’occasion une alerte à la bombe sur la District Line avec mon sac de sport). Pendant ce temps, les touristes ont profité des plages de Djerba et des riads de Marrakech, avant d’abandonner Tripoli à son triste sort. Pour refaire mon retard, et en parallèle de l’émission du Nouvel Esprit Public avec Akram Belkaïd ou de Matière à Penser avec Mohammed Hachemaoui, je me suis plongé dans une épopée truculente : celle de d’un policier en fin de carrière, Si Loubi, qui remonte peu à peu les fils emberlificotés qui lient deux assassinats dans le village de Rouiba. Les 50 dernières années de l’Algérie en profitent pour déborder de partout. livres.onpk.net
  4. Le transperceneige de Jacques Lob et Jean-Marc Rochette
    Difficile de lire cette bande dessinée « post-apocalyptique » des années 1980 autrement que comme une préfiguration de notre quête radicale à rendre la Terre inhabitable. Le trait noir sur fond de neige permet une expressivité remarquable à la lutte des classes qui prévaut dans ce train roulant désespérément seul sur une Terre gelée. livres.onpk.net
  5. J’ai fini ma journée de Hyacinthe Dubreuil
    Hyacinthe Dubreuil est ouvrier et syndicaliste entre les années 1920 et 1960. Très curieux du monde qui l’entoure, il apprendra l’anglais et choisira d’aller travailler outre-atlantique pour comprendre (juste avant la crise de 1929). En 1970, il écrit son seizième et dernier livre : une autobiographie. Comme dans les Solutions sociales de Godin, la qualité du témoignage prime sur les idées de prospective (l’Histoire intellectuelle et sociale se révélant souvent très cruelle avec ceux qui tente de la saisir). Pour un mitron Lean, le livre regorge de scène à méditer : ainsi de la différence entre le patron « parvenu » et le fils « à papa ». Le premier connait (et reconnait) le travail de chacun de ses ouvriers dans son atelier pour y avoir œuvré et pour y faire encore une visite régulière (son Gemba) tandis que l’autre s’y pavane avec une jacquette violette. Plus loin, il s’attache à montrer l’importance des « faits précis et établis » qu’offre cet atelier quand il s’agit de parler « des procédés et des conditions de travail ». De même qu’il invite la direction à utiliser de son personnel sa « compétence particulière pour intervenir dans l’organisation de son travail » (c’est à dire les suggestions). En point d’orgue il demande un effort particulier à ceux qui sont dignes du nom de chefs : « au-delà des produits de vos fabrications, vous devez aussi vous proposer de faire des hommes ». Toyota - avec son Good Thinking, Good Products l’a bien compris. Au passage, Nicolas Colin y retrouvera aussi deux de ses idées 1/ le syndicalisme « de l’exit » (celui qui gère une caisse de chômage et cherche à trouver au plus vite un nouvel emploi à ses membres sans travail) et 2/ l’importance de louer sa maison quand on ne travaille plus la terre et qu’on est attaché à un métier (l’accession à la propriété devenant pour les ouvriers un poids lorsque l’entreprise locale ferme). livres.onpk.net
  6. La fée des renards de Komako Sakai et Kimiko Anan
    Dans les livres pour enfants japonais qui ont trouvé un chemin jusque nos contrées, je retrouve souvent un dessin très délicat et une poésie tout aussi légère. La fée des renards ne fait pas exception ! livres.onpk.net
  7. Où atterrir ? de Bruno Latour
    Si le front de la modernité permettait à la gauche et à la droite de se chamailler (cette dernière invoquant la liberté pour l’économie et la protection pour les territoire tant que l’autre privilégie la liberté pour le sociétal et la protection pour le social), Bruno Latour nous invite à donner toute sa place à un nouveau front : celui qui sépare les « terrestre » sensibles aux réactions de leur environnement (cette Zone Critique où l’on peut vivre) des « hors-sols » prêts à suivre Trump et sa cohorte de 0,1% qui ne sacrifieront rien de leur way of life. Il faudra bien attacher ses ceintures parce que ce changement de paradigme se fera avec de nouvelles alliances, parfois surprenantes. L’appel à candidature de Y Combinator pourra servir de révélateur : la célèbre société de capital-risque californienne vient de lancer son dernier Request for Startups œuvrant dans les technologies capable d’éliminer ou séquestrer le carbone. Considérant que la phase 1 est terminée (c’est à dire qu’une stabilisation du climat par une baisse de notre consommation de CO2 est désormais impossible), il serait grand temps de lancer la phase 2 avec la nécessité de retirer du CO2 de l’atmosphère en prenant des « big swings ». Alors « hors-sol » ou « terrestre » ? livres.onpk.net
  8. Systemantics de John Gall
    En utilisant humour et axiomes, John Gall nous offre des pages tout à fait réjouissantes sur ces systèmes (surtout les grands) qui nous entourent, nous encerclent et nous gouvernent. Si les informaticiens sont bien conscients de certaines de ces « lois » comme celle qui veut que « derrière tout système complexe qui marche, il y a un système simple fonctionnel qui a évolué », la liste que contient ce petit essai complètera avantageusement l’escarcelle du développeur aguerri. Ainsi « un système efficient est dangereux pour lui-même et pour les autres » (faut-il encore parle de HAL ?) ou « en installant un nouveau système, aventurez-vous avec précaution, vous pourriez déranger un autre système en train de bien fonctionner ». Quant aux praticiens Lean, ils pourront souffler de soulagement en découvrant que leur méthode (supprimer les points bloquants au fur et à mesure qu’ils avancent dans la compréhension du machin) a assez de grâce aux yeux de l’auteur pour avoir son petit nom, « manageur catalyseur ». Cette fois encore, l’exemple du RFS Carbon Removal Technologies pourra servir d’exemple aux lecteurs pour de fructueux travaux pratiques. What Could Possibly Go Wrong? livres.onpk.net

Vos commentaires et/ou trackbacks

Aucun commentaire, ni de trackback pour le moment.

Ajouter un commentaire

Le code HTML dans le commentaire sera affiché comme du texte, les adresses internet seront converties automatiquement.

Pour faire un tracback sur ce billet : http://www.onpk.net/tb.php?id=706