Appel à conférenciers : Forum PHP 2015

jeudi 25 juin 2015 :: perrick :: PHP :: aucun commentaire :: aucun trackback

Le prochain Forum PHP va être spécial : on y fêtera les 20 ans du PHP, et les 15 ans de l'AFUP. Lors du dernier anniversaire en 2010, nous avions crevé tous les plafonds : une semaine avant l'évènement, c'était plein à craquer et les inscriptions avaient été fermées. Nous étions finalement plus de 500 à la Villette. Cette fois-ci c'est au Beffroi de Montrouge que ça se passe et encore une fois ce devrait être tip top.

Les plus prévenants peuvent déjà s'inscrire ou bien proposer une conférence. Une fois n'est pas coutume, je viens de déposer une première idée : Ô mon dieu, qu'avons-nous fait ? L'AFUP 15 ans plus tard. On verra un peu plus tard si ça mord du côté des organisateurs (dont je ne fais plus partie).

En tout cas rendez-vous fin novembre 2015 à Paris !

Les mirages de la Silicon Valley

lundi 8 juin 2015 :: perrick :: Entreprenariat :: un commentaire :: aucun trackback

Tout le monde (ou presque) s'extasie devant les succès réguliers et répétés de la Silicon Valley des tubes à vide jusqu'au social media, avec cette combinaison souvent imitée d'un état militaire dispendieux, des fonds d'investissement bien garnis, des établissements universitaires réputés mondialement et d'un état d'esprit libertarien.

Visiblement Berlin - autre pôle d'innovation - est devenu un anti-modèle : le Nouvel Observateur va jusqu'à titrer Comment Berlin est devenue la capitale des hackers. Ainsi de nombreux hackers et défenseurs de la protection des données sont passés par Berlin (pour y résider, y travailler ou juste s'y ressourcer). Dernier exemple que je découvre aujourd'hui, le chouette projet Terms of Service; Didn't Read. Bien sûr son leader, Hugo Roy, étudiant français à Sciences Po, passe son temps entre Paris et Berlin !

Dans ce contexte, que penser de Lille et Euratechnologies ? Surtout si on veut aller au delà du cocorico qui met le 165 avenue de Bretagne au premier rang des incubateurs de France et le troisième en Europe.

J'ai été frappé par une remarque de Patrick Artus, directeur de la Recherche et des Etudes de Natixis et professeur à l'Ecole Polytechnique, dans un de ses passages à L'Economie en questions : la France serait pleine d'entreprises non-schumpeteriennes. Des sociétés anciennes, voire archaïques, sans prétention à l'export mais qui grâce à leur bas de laine conséquent et à leur petit marché local ou national tiennent longtemps. Suffisamment longtemps pour ne pas être trop dérangés par des concurrents plus jeunes et plus innovantes, mais qui se casseront la figure à cause d'un manque de financement et d'un trou de trésorerie. Le paradoxe français serait là.

D'un autre côté, Noam Wasserman, économiste à Harvard Business School cette fois, a montré dans son article fameux que les entrepreneurs devaient choisir régulièrement entre king et rich : il appelle cela le Dilemme du Créateur. Si les Américains (et les Chinois d'ailleurs) étaient tout à fait prêts à ouvrir leur capital, à réserver des actions gratuites pour leurs équipes de direction et donc penchaient majoritairement du côté rich, les Français sont exactement à l'opposé : ils n'ouvrent pas son capital facilement (ni aux investisseurs, ni aux salariés) et préfèrent largement être king chez eux (je ne fais pas exception d'ailleurs).

Dans les propos de Raouti Chehi, directeur d'Euratechnologies, cela crée un discours saisissant : il se félicite du montant des fonds levés (plusieurs dizaines de millions) tout en utilisant l'exemple de Giroptic qu'il a soutenu pendant 6 ans avant qu'une campagne Kickstarter (du financement participatif donc) dépassant le million de dollars marque un véritable tournant. Cela fait maintenant 7 ans qu'Euratechnologies existe et le leader "mondial" y est toujours attendu comme le Messie, puisque le modèle reste encore cette fameuse Silicon Valley, avec sa course-poursuite aux investisseurs. J'ai pourtant l'impression que nous avons tout ici pour conjuguer patience, robustesse et excellence. Et découvrir les vertus du boot-straping, de l'indépendance et du temps long. Bref cette forme capitalistique qui permet aussi la résilience.

On pourra alors peut-être explorer les deux succès locaux OVH et Ankama : je n'ai pas toutes les clés, mais il y a au moins un business modèle (très) rentable et des fondateurs toujours aux manettes. Et pas beaucoup de fonds d'investissement. C'est même par la dette que la croissance organique est financée : cela veut dire par des banques ! J'ai l'impression qu'on est loin, très loin du modèle californien... Et le tout à Roubaix, encore et toujours !

Post-scriptum : ces notes sont posées en vrac et mériteraient probablement une étude plus détaillée. Je profite juste d'un tweet d'Arnaud Bailly pour les publier en l'état.

Un projet qui sort de l'ombre : livres.onpk.net

mardi 5 mai 2015 :: perrick :: PHP :: aucun commentaire :: aucun trackback

Vous pourrez dire merci à Mère Teresa et à Arnaud : il est désormais possible de ne pas cliquer sur Amazon pour avoir plus d'informations sur un bouquin que j'ai lu. Une page d'intermédiation se cache derrière livres.onpk.net. Il s'agissait d'un vieux projet, souvent avorté et longtemps reporté pour lequel je voulais expérimenter un nouveau langage.

J'ai ainsi goûté à Erlang et à Go lors du dernier Agile Open en Alsace avec cette idée. Erlang, un langage qui avait (aurait encore ?) tout (ou presque) pour faire un carton : un mode scripting grâce à Yaws et ses balises <erl>, une robustesse à couper le souffle, des belles références d'utilisation concrète, etc. Mais sa communauté cherche visiblement un peu trop à faire les choses "bien" et court derrière the Erlang Way. Go fut aussi un début de challenge intéressant : un langage compilé avec une documentation précise et complète, un serveur intégré performant. Je me suis arrêté quand il fallait coordonner le tout avec Apache (et son module Proxy).

Je suis donc retourné vers ma zone de confort - PHP bien sûr. Et j'ai quand même ajouté un zest de nouveautés : Redis. L'occasion de réfléchir différemment au mode de stockage des livres et de leurs relations avec différents fiches de lecture (articles de blog en fait) à coup de HMGET et de HMSET, de SRANDMEMBER ou de SMEMBERS. Juste ce qu'il fallait d'exotisme pour ça puisse sortir enfin.

Bien sûr il reste du taf : continuer la migration de mes anciens posts dans la rubrique Livres et pourquoi un jour mettre ça quelque part pour que d'autres puissent l'utiliser à leur tour.

Des livres, septième série

vendredi 10 avril 2015 :: perrick :: Livres :: 2 commentaires :: aucun trackback

Septième vague de huit bouquins lus.

  1. Sieyès, la clé de la Révolution française, de Jean-Denis Bredin
    Après l'éclairage de la Révolution française via les expériences américaines et européennes, cette riche biographie donne un angle original à cette période troublée. Celui d'un homme qui déclenchera à la fois la fin de la royauté et le début de l'empire. L'Abbé Sieyès fera une carrière politique hachée par les changements de régime incessants, par les aller-retour entre un Paris tumultueux et une campagne apaisante, par une santé frêle et un véritable orgueil, par une vision lucide du Tiers-État en 1789 et une soif de reconnaissance enfin cajolée puis délicieusement achetée par un Bonaparte dévorant d'ambition dès 1799. livres.onpk.net
  2. Bataille acidulée contre sa leucémie, d'Hélène de Francqueville
    Hélène est une amie d'enfance que je croise épisodiquement et j'ai eu le bonheur de croiser son fils quelques temps après la fin de son témoignage. Reste que l'histoire de cette bataille avec une leucémie aiguë est très touchante : tant de force et de courage pour accompagner un enfant dans des moments aussi difficiles et ces touches de légèreté, de fraternité, de convivialité aussi. Une belle preuve d'espoir. livres.onpk.net
  3. Les usurpateurs, de Susan George
    On s'occupe de tout, tel est l'injonction rassurante des entreprises trans-nationales avec les gouvernants. Susan George, chercheuse - militante bien connue d'Attac et de Nouvelle Donne, lève le voile sur cette rengaine néo-libérale qui voudrait profiter du TTIP / TAFTA pour plus de laisser-faire et de laisser-passer. A force d'exemples précis et de mises en lumière datées, la cohérence prédatrice de ces entreprises trans-nationales et de leurs lobbies apparaît au grand jour. Et si les seuls qui peuvent effectivement signer sont les politiques, ce sont véritablement les citoyens qui doivent être des plus vigilants : toujours plus faciles à lire qu'à faire. Les sceptiques paresseux regarderont peut-être Enquête sur les lobbies de la pêche industrielle de l'association Bloom, pour un cas d'école à l'échelon européen. livres.onpk.net
  4. L'entreprise, point aveugle du savoir, sous la direction de Blanche Segrestin, Baudoin Roger et Stéphane Vernac
    Visiblement pas grand monde ne sait ce qu'est une "entreprise". Elle ne résume pas à la "société", encore moins à ses "actionnaires". Les auteurs de cet ouvrage collectif en profitent pour livrer des analyses très diverses afin de mieux appréhender cette forme sociale particulière. Dans ce foisonnement, j'ai découvert deux structures tout à fait originales. Tout d'abord l'entreprise Carl Zeiss, elle est créé initialement en 1846 et se réorganise de manière tout à fait original autour de la fondation Carl-Zeiss-Stiftung en 1891 : cette structuration - encore originale - ne l'aura pas empêché d'atteindre 25 000 salariés et 4,3 milliards de CA. Ensuite le cas de l'ITRS, cette structure hybride, financée par plus de 900 industriels, a pour vocation de cartographier l'inconnu dans le domaine des semi-conducteurs : elle produit chaque année un ensemble de documents de prospective et d'évaluation des technologies de rupture. Puis ce travail est mise à la disposition des tous les acteurs - sans considérations commerciales - pour qu'ils puissent coordonner leur effort de R&D. livres.onpk.net
  5. Le mystère français, de Hervé Le Bras et Emmanuel Todd
    Cet essai anthropologique est tout à fait lumineux : à partir de cartes récentes, il explique - entre autres - les tensions politiques récentes grâce les tréfonds historiques de notre nation (déchristianisation précoce, famille nucléaire, habitat dispersé). A cet égard, la notion de "catholicisme zombie" y particulièrement féconde. Et la récente victoire étriquée du PS dans le Doubs marque une nouvelle étape dans la mutation du FN (d'un parti "anti-immigration" à un parti "peur du déclassement"). livres.onpk.net
  6. La montée en puissance de la Chine et la logique de la stratégie, de Edward N. Luttwak
    Dommage que la traduction nuise aux propos : la recherche documentaire de ce livre est fouillée, l'analyse précise et les rappels historiques intéressants. Ainsi le mythe de la stratégie huan est dépoussiéré à l'aune des rivalités italiennes de la Renaissance. Par ailleurs le "droit" à la puissance - que les chinois s'auto-attribue - trouve un écho particulier avec l'Allemagne des années 1890. Reste que l'avenir nous dira si cette grande puissance réussira à contrecarrer ses élans impérialistes pour continuer sur une voix apaisée; puisque dans le cas contraire il lui restera le chemin de la force dominante (dans le meilleur des cas, en inspirant crainte et respect, ce qu'aura réussi les Etats-Unis depuis 1917 par exemple) ou de la force belliqueuse (dans le pire, en liguant contre elle tous ses voisins, ce qu'aura réussi l'Allemagne en 1914 ou la France un siècle plus tôt). livres.onpk.net
  7. A l'ombre des jeunes filles en fleur, de Marcel Proust
    Le gros pavé de cette vague : responsable à lui tout seul d'un mois de lecture avec cette prose si caractéristique, faite de tours, de détours et de retours. J'y ai aussi découvert un tas d'anglicisme que je n'imaginais pas chez un écrivain si français (et donc utilisant nénufar, fidèle à l'étymologie arabe) : elle était de ces femmes à qui c'est un si grand plaisir de serrer la main qu'on est reconnaissant à la civilisation d'avoir fait du shake-hand un acte permis entre jeunes gens et jeunes filles qui s'abordent. J'ai aussi découvert une utilisation du mot «énorme» que je pensais largement plus récente : préférer Racine à Victor, c'est quand même quelque chose d'énorme. livres.onpk.net
  8. L'illusion économique, de Emmanuel Todd
    Un livre économique qui reste valable pas loin de 20 ans plus tard : tel est le tour de force réussi par l'anthropologue. La clé d'explication qu'il met en lumière - les différents types familiaux - permet de déchiffrer les différences de capitalisme : la version anglo-saxonne, d'une part, avec l'attention portée sur le court terme et privilégiant la consommation sur la production, et d'autre part le capitalisme intégré, présentant les traits inverses et dominant en Allemagne, au Japon ou en Corée. Si cette thèse féconde reste centrale, l'ouvrage regorge de pépites. Après la constatation de la baisse du nombre de scientifiques produits par les universités outre-atlantiques, il écrit que le nouveau système technique défini par la numérisation informatique pourrait ouvrir une voie nouvelle de développement, non pas brillante, comme le suggèrent les fous de l'Internet et du téléphone portable, mais au contraire adaptée à la médiocrité intellectuelle de l'époque, à la stagnation du niveau culturel. Un peu plus loin, les lecteurs réguliers du GEAB y trouveront aussi du réconfort : La croissance des Etats-Unis, c'est l'émergence d'un nouveau type de puissance : une Amérique qui n'a plus la capacité de tirer le monde vers l'avant mais qui peut interdire à la planète d'oublier son existence. Et les déçus de la Troïka, en Grèce et ailleurs, puiseront de l'eau pour leur moulin : le retour progressif à l'aveuglement des années 30, avec cette ré-émergence des politiques de diminution de la dépense publique qui aggravent le retard structurel de la consommation, est un phénomène stupéfiant pour qui s'intéresse à l'histoire des idées. livres.onpk.net

WP-CLI, enfin une bonne réponse pour WordPress

mardi 7 avril 2015 :: perrick :: PHP :: aucun commentaire :: aucun trackback

Visiblement WordPress a gagné. Je me suis donc résigné à en installer pour des sites plus ou moins perso. Deux mois plus tard, j'ai déjà 3 versions de retard : le core WordPress bien sûr mais aussi pour certains plugins et thèmes. Il était temps d'arrêter de procrastiner tranquillement. En découvrant Drush au boulot, je me suis dit que c'était LA bonne solution : un outil en ligne de commande pour faire les mises à jour (et plus si affinités). Le concept n'est pas nouveau (on l'utilise pour Opentime depuis belle lurette) et il est efficace...

Visiblement la communauté WordPress a son propre outil : WP CLI. Quinze minutes plus tard, je dois bien avouer que je suis bluffé : mon installation est à jour ! Et les plugins ! Et les thèmes ! Bravo à Andreas Creten et Daniel Bachhuber.

Pk.fr : le rêve s'arrête aujourd'hui

lundi 9 mars 2015 :: perrick :: Perso :: aucun commentaire :: aucun trackback

J'espérais très fort m'offrir un joyeux cadeau d'anniversaire aujourd'hui : un nom de domaine en .fr avec juste mon sigle "Pk". La période de "landrush" était en effet annoncé pour le 9 mars, pile poile pour mon anniversaire ! Je suis même allé jusqu'à faire une pré-commande chez Gandi.

Mais la chance n'était pas avec moi pour le coup : une marketplace de noms de domaine de Clermont-Ferrand est passée avant moi. Et je doute qu'elle avait besoin d'un deuxième nom aussi court pour son business ;-) La bonne nouvelle, c'est quand même que je n'aurais pas à changer le domaine pour ce blog !

Opera et Vivaldi sont dans un bateau

vendredi 30 janvier 2015 :: perrick :: Navigateurs :: aucun commentaire :: aucun trackback

Les lecteurs attentifs et réguliers de ce blog connaissent mon attachement profond au navigateur Opera. J'avais évoqué mon passage avorté vers Opera 15 en août 2013. Courant 2014, j'ai franchi le pas : Opera 22 et sa fonctionnalité d'auto-mise à jour m'a finalement satisfait. J'avais l'impression qu'effectivement mon navigateur préféré s'améliorait régulièrement. J'ai appris à apprécier les accès rapides et j'ai même eu un soupir de soulagement profond quand les signets sont revenus.

Et puis hier, patatras. J'ai découvert un nouveau projet Vivaldi : https://vivaldi.com. Le résultat du travail régulier d'une équipe d'anciens d'Opera. Une équipe de 25 personnes avec comme mission : reprendre le flambeau des "power-users" perdus d'Opera. Bien sûr le fruit de leur travail n'est qu'une Tech Preview. Mais une version directement pour Mac, Windows et Linux. Une version crée avec JavaScript and React au niveau de l'interface. Une version prometteuse donc...

Bien sûr tout n'est pas parfait (à part le rendu puisque qu'il y a Chromium derrière). Mais il ne manque pas grand chose pour que Vivaldi devienne mon navigateur par défaut (l'amélioration des accès rapide par exemple). Affaire à suivre en tout cas...

Le PHP Tour s'exportera au Luxembourg en 2015

lundi 26 janvier 2015 :: perrick :: PHP :: aucun commentaire :: aucun trackback

A l'heure où les banquiers doivent se poser la question de quitter le Luxembourg (affaire Luxleaks et Cie) et de s'intaller en Grèce (vu que la dette est LA priorité du nouveau gouvernement là-bas, j'imagine Alexis Tsipras annoncer que la finance est son ami incontournable), les développeurs PHP ont une occasion unique d'aller visiter du pays. Pour la première fois, le PHP Tour quitte le sol français et fera un détour en mai 2015 chez nos amis luxembourgeois.

D'ici les 12 et 13 mai 2015, il vous reste quelques temps pour proposer une conférence (ou deux) : le thème retenu pour cette année est PHP et le Cloud. L'appel à conférenciers est ouvert jusque fin février. En espérant que l'évènement soit à la hauteur du lieu, parce que le Centre Culturel de Rencontre Abbaye de Neumünster a l'air magnifique... Et qui sait, peut-être aurons-nous l'occasion de goûter au Judd mat Gaardebounen.

Migration MySQL et MariaDB

mercredi 10 décembre 2014 :: perrick :: MySQL :: aucun commentaire :: aucun trackback

Au boulot, nous avons migré plusieurs serveurs récemment : de MySQL 5.5, certains machines sont passées à MySQL 5.6 et d'autres à MariaDB. Et bizarrement ce sont les serveurs avec MariaDB qui ont posé le moins de problème.

En effet MySQL 5.6 utilise par défaut son mode strict : un certain nombre de requêtes qui passait avant ne passe plus désormais. Le paramètre que nous avons utilisé dans my.cnf, c'est sql_mode = "NO_ENGINE_SUBSTITUTION" (merci à Server Falut cette fois). Il nous a permis de laisser la production tranquille, le temps de changer la configuration de MySQL sur le serveur d'intégration continue et de corriger les requêtes dans tous les tests.

Bref, MariaDB rocks. Et les tests unitaires sur un serveur d'intégration continue bien configuré encore plus !

Conférence "comment les hackers explorent le monde"

dimanche 23 novembre 2014 :: perrick :: Hacks :: aucun commentaire :: aucun trackback

J'ai eu l'occasion de faire un petit discours lors du forum public De l'indignation à l'action : une volonté humaniste à Lille. Le voici sans mes digressions ;-)

Que se passe-t-il quand je tape « document confidentiel – ne pas diffuser » puis le nom d'une société ou d'un ministère ? Dans quel interstice d'internet suis-je entré ? S'agit-il d'une faille exploitée par un internaute malveillant ou bien d'un oubli fâcheux par un stagiaire tête en l'air. La justice française a tranché en condamnant en appel Bluetouff, un blogueur, simplement pour avoir su utiliser Google. Heureusement les journalistes qui ont eu l'outrecuidance d'utiliser le zoom de leur appareil photo pour lire des documents plus ou moins « secret défense » agités devant eux n'ont pas eu un tel traitement. Je fais bien sûr référence aux feuillets à propos du placement sur écoute de M. Nicolas Sarkozy brandis par notre Garde des Sceaux Mme Christine Taubira. Avant de ricaner sur son incompétence, ayez une pensée pour M. Hugh Powell, Deputy National Security Adviser, qui a apporté un mémo à son Premier Ministre au 10 Downing Street au début de la crise en Ukraine. Le mémo, lu par d'autres journalistes de la même manière, annonçait que son gouvernement ne soutiendrait pas les sanctions économiques contre la Russie et qu'il ne fermerait pas non plus l'accès à la City de Londres aux intérêts de ses oligarques.

Read next

Lille Dynamic : hôtel d'entreprises

vendredi 3 octobre 2014 :: perrick :: Connexe(s) :: aucun commentaire :: aucun trackback

Il y a 5 ans, No Parking s'installait à Euratechnologies. L'offre disponible sur le marché était plutôt limité : en dehors des classiques 3/6/9 du privé, il n'y avait que La Haute Borne et ses 150 m2 minimum. J'ai découvert aujourd'hui une nouvelle offre côté hôtel d'entreprises : Lille Dynamic. Porté par des acteurs institutionnels (Département du Nord, Lille Métropole, etc.) et des privés (Kic), il s'agit d'un bâtiment pas loin d'un métro (CHR B Calmette) et du pôle Eurasanté (et aussi en zone franche). La particularité : des petits espaces, à partir de 30m2.

Il faut croire que le "public" a enfin compris l'intérêt des espaces de type co-working : on y retrouve une "plage du village" et une souplesse pour les baux. Bref un concept intéressant et innovant en complément d'Euratechnologies. Seul bémol pour l'instant, si la livraison des bâtiments est prévu pour novembre 2014, le site web n'existe pas encore. Les seuls liens disponibles sont donc ceux du bailleur : Batixia en octobre 2013.

Envoyer Eclipse vers la Luna

jeudi 18 septembre 2014 :: perrick :: Projets Open Source :: aucun commentaire :: aucun trackback

Depuis quelques temps (semaines ? mois ?), j'avais des soucis avec mon vénérable Eclipse (une version Indigo de 2011). Je me suis donc lancé ce matin dans une réinstallation complète. Deux heures plus tard, je suis enfin content du résultat.

Tout avait très bien commencé : un download "propre" d'Eclipse PDT. Puis première impasse : il faut mettre à jour la version du JDK. Visiblement la 6 n'est pas assez récente. Il faut la 7 ! Heureusement je trouve jdk-7u67-macosx-x64. Et puis le truc de "ouf" : la procédure d'installation de Subversive propose un Drag and drop into a running Eclipse workspace to install Subversive. Et en plus ça marche ! Tout s'installait proprement.

Ce fut malheureusement la fin des évidences : les deux points gênants allaient arriver. Le premier - mineur - c'est que Subversive nécessite un connecteur SVN : Phase 2 - Installation of Subversive SVN Connectors. Je n'ai pas encore compris la raison de cette installation séparée mais au moins c'est documenté et ça marche. Le deuxième - majeur - m'aura tenu pas loin d'1h30 : comment faire fonctionner l'auto-complétion ? C'est la seule fonctionnalité qui m'attache à Eclipse PDT, tout le reste existe aussi bien ailleurs. J'ai essayé un tas de trucs qu'on peut lire ici ou . Jusqu'au moment où je suis tombé sur Re: Upgraded to Kepler: content assist no more available qui propose LA solution : Remove files under workspace/.metadata/.plugins/org.eclipse.dltk.core.index.sql.h2. Kepler repository has newer version of h2 database. It is incompatible to older one. Je ne poserai pas la question du pourquoi le cache n'est pas supprimé à la volée lors de la procédure de mise à jour d'un projet Eclipse : mon problème est désormais résolu. Et si j'en crois le rythme de mes mises à jour, ça devrait tenir 2 ou 3 ans ;-)

Le Forum PHP 2014, j'y serais ! Et vous ?

vendredi 12 septembre 2014 :: perrick :: PHP :: aucun commentaire :: aucun trackback

En 2014, le Forum PHP a lieu un peu plus tôt que les fois précédentes : le rendez-vous est fixé au 23 et 23 octobre 2014 au Beffroi de Montrouge. Et comme souvent, j'aurai la chance d'y être avec toute l'équipe technique de No Parking.

Encore une fois, le programme est alléchant. Voici les conférences que j'ai d'ores et déjà retenues :

Et bien sûr toutes les rencontres avec les meilleurs teams PHP de toute le France ! Au plaisir de vous y voir...

Pomme de reinette et pomme d'api

samedi 30 août 2014 :: perrick :: Connexe(s) :: un commentaire :: aucun trackback

Bien sûr tout le monde connaît la suite:

Pomme de reinette et pomme d'Api
Tapis tapis rouge (...)

Après l'avoir chantée si souvent, c'est bien cette formule que je lisais régulièrement avec Madeleine dans son petit livre "Petites comptines pour grands tableaux". Et puis la lumière fut...

Read next

Sixième vague de huit bouquins lus

mercredi 20 août 2014 :: perrick :: Livres :: 2 commentaires :: aucun trackback

Sixième vague de huit bouquins lus.

  1. La souveraineté numérique, de Pierre Bellanger
    Un diagnostic sans concession sur l'état de notre indépendance numérique : en deux mot, pas terrible ! Toutes nos données effectuent un voyage outre-atlantique en aller simple. L'ancien directeur de Skyrock montre l'ampleur des dégâts à venir grâce des examples précis et convaincants. Et comme d'habitude sur ce type d'ouvrage prospectiviste, c'est la tentative de solution qui a du mal à convaincre : pour créer un "champion national" facilement il faut surtout avoir des clients captifs, pas aussi aisé sur Internet qu'avec le gaz. C'est d'ailleurs intéressant de voir que nos plus grosses sociétés du numérique sont déjà du côté des tuyaux : Free, Numéricable ou OVH. Pendant ce temps, Volvo - en Suède - a lancé ses véhicules sans chauffeur, déjà. livres.onpk.net
  2. Au revoir là-haut, de Pierre Lemaitre
    Un très beau cadeau pour mes 37 ans que ce roman primé au Goncourt. Cette histoire presque vraie dans l'atmosphère troublée de la fin de la Première Guerre Mondiale est un vrai régal. livres.onpk.net
  3. Histoire du Portugal, de Jean-François Labourdette
    Avant de faire un voyage d'affaires à Lisbonne, je me suis plongé dans l'histoire portugaise depuis le Moyen-Âge jusqu'au début des années 2000. Des gué-guerres pour de la terre en plus, des mariages pour des conflits en moins et des bulles papales pour mettre tout le monde d'accord, le lot habituel des monarchies européennes. Quelques points m'ont quand même interpellé : l'alliance, longue et intime, avec l'Angleterre pendant toute la révolution industrielle (j'en ignorais l'existance, ô combien déterminante) et l'image de l'empire atlantique encore si tenace (j'ai pu en mesurer l'importance en allant visiter le port de Sine où arrive déjà du gaz liquéfié, africain pour l'instant). livres.onpk.net
  4. Grand patron, fils d’ouvrier, de Jules Naudet
    Un sociologue décortique le parcours atypique d'un grand patron français. Des origines italiennes, un prof ambitieux en IUT, une carrière fulgurante dans une société anglo-américaine et une place à l'Automobile Club de France. Une tranche de vie singulière et si éloignée des carrières possibles "à la française" : un écart statistique et sociologique lumineux. livres.onpk.net
  5. La Révolution, une exception française ?, d'Annie Jourdan
    En lisant cet essai, j'ai mesuré la place qu'avait le mythe de notre Révolution dans mon esprit. Je n'avais jamais réalisé l'ampleur des délibérations, le nombre de votes et des consultations, la prégnance des discordances et des antagonismes, ni même l'enthousiasme débordant des armées. Et le contre-point des révolutions en Angleterre, aux Etats-Unis, aux Pays-Bas ou en Italie permet de donner à ce portrait pas toujours flatteur une place plus tempérée. Surtout si on pense aux oeillères que cette révolution a fait pesé sur notre pays (à commencer par la place des femmes ou les réformes fiscales qui auraient été "réglées" une bonne fois pour toute). livres.onpk.net
  6. Qu'est-ce que l'Occident ?, de Philippe Nemo
    C'est une réflexion historique sur les points de passage structurants de l'Occident que propose ce spécialiste du libéralisme (et de Friedrich Hayek en particulier abondamment cité dans cet ouvrage) : un ramassé percutant de notre culture intime - celle que nous partageons, nous Européens, avec les Américains du Nord et de l'Australie / Nouvelle-Zélande - et qui devrait nous rassembler. Pour en être il eut fallu passer par l'apparition de la Cité grecque, l'émergence du Droit romain, l'eschatologie biblique, la révolution papale et l'état de droit. Au-delà de la prouesse intellectuelle (réussir à rendre convaincants cet enchaînement de noeuds historiques) j'y ai redécouvert l'importance d'une notion souvent oublié en politique : celle de "systémique" (j'imagine que j'y reviendrai). livres.onpk.net
  7. Pierre Rabhi, semeur d'espoirs, Entretiens, d'Olivier Le Naire
    Beaucoup plus humain, cet entretien fait transparaître la joie simple et communicative du penseur & agriculteur : le choix de la beauté sur celle du rendement lors du retour à la terre, les tensions et les cadeaux d'une double culture, l'humilité face à ses parents ou à ses propres enfants, les passages de témoin autour de l'agro-écologie. livres.onpk.net
  8. Les sept couleurs du vent, de Bernard Tirtiaux
    Un roman exalté qui suit la vie d'un compagnon charpentier lors de nos guerres de religion : la vie au long cours de Sylvain entre les Vosges et la Sicile, Paris et l'Espagne. Une plume chaloupée, pleine de fougue et de verve avec des clins d'oeil par-ci par-là : tout ce qu'il faut pour l'été. livres.onpk.net